Grandeur Nature Akinos L'aventure.

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

    La fleur de Jericho

    Partagez
    avatar
    Marc
    Orga Banquier

    Messages : 1766
    Date d'inscription : 17/10/2009
    Age : 27
    Localisation : Sherbrooke

    La fleur de Jericho

    Message par Marc le Mer 12 Mar - 17:47

    Le groupe pris un autre jour a sortir du mont Krisuvik. Toujours dans la brume elle finit par s'éclaircir pour totalement disparaitre a la sortie.

    - C'est étrange, les forges orcs sont allumés... ca doit faire quoi , a peu prêt 50 ans que les forges n'ont pas fonctionner. Allez continuons...

    En regardant au loin une autre montagne on pouvait y voir de la fumer s'échapper d'elle comme une cheminé.

    Il y avait maintenant un swamp qui les séparait d'une lisière ou la végétation reprenait.

    - Devant nous il s'agit du légendaire cimetière des ogres a cornes. Autrefois grand territoire de ces anciens, il sont tous mort il y a 2000 ans lors de la grande guerre. Leur dernier représentant est Elrog... Mais ne vous inquiétez pas a part un vieux shaman fou rien ne vit la dedans et les problèmes que nous aurions pu y trouver sont derrière nous. Allez on n'a 1 jour de marche.

    ... 

    Le groupe traversa sans encombre les swamps des territoires orcs et finir par arriver de l'autre côté. Cependant, le chemin avait été périlleux. Tombant dans une végétation qu'il n'avait jamais vu en ces terres, le climat était doux.

    - Nous allons arrivez a temps, mais il est certain qu'ils nous rattraperont, nous allons devoir agir vite a ce moment la. Je dis ca parce que vous voyez au milieu de cette ``oasis`` il y a beaucoup de cavité. Il y en a tellement qu'il est presque impossible de tomber sur la fleur , sauf si tout comme moi on connais le moyen de la trouver.

    Ce soir a la lueur de la lune la fleur s'ouvrira et au moment ou elle s'ouvre nous avons a peu prêt 1 heure pour la trouver et la cueillir. Écoutez moi bien car c'est important. Si la fleur n'est pas cueilli a temps, elle nous sera plus utile. Et pendant cette heure, la fleur brille comme jamais. Je vous assure , vous n'avez jamais rien vu de tel. Tout le monde la verra... Alors nous avons deux solutions, nous nous tenons au centre et attendons de voir ou elle vient pour la rejoindre ensemble ou nous nous séparons pour couvrir plus de terrain rapidement.

    Le groupe arriva enfin sur une petite colline qui laissais bien voir devant eu l'étendu de verdure et de rocher avec ces milles et une cavité. La végétation n'était pas danse on voyait bien partout.
    avatar
    Vincent Von Casti
    Posteur Boost

    Messages : 703
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Localisation : Seigneurie de Brave-Coeur

    Re: La fleur de Jericho

    Message par Vincent Von Casti le Mer 12 Mar - 18:08

    Nous devrions rester groupé. Établissons un large périmètre de sécurité et guettons la moindre approche au loin. Nous ne pouvons pas les manquer. Ni eux, ni la fleur.


    Étaient les mots de Trystan. L'amer goût qu'avait laissé le décès le poussait à vouloir demeurer groupé et à prendre les mesures nécessaires pour ne pas essuyer une nouvelle perte.


    Il avait cheminé avec sa tête habituelle d'homme réservé et il avait moins parlé encore qu'à l'habitude, si la chose était possible.
    avatar
    Émile Vilemère
    Posteur Niveau 3

    Messages : 188
    Date d'inscription : 13/10/2009
    Age : 26

    Re: La fleur de Jericho

    Message par Émile Vilemère le Mer 12 Mar - 18:56

    Toby suivait, prêt à tout, sans prendre les commandes.
    avatar
    Fleur
    Posteur Abus

    Messages : 231
    Date d'inscription : 25/07/2011
    Age : 25
    Localisation : Brave-Coeur

    Re: La fleur de Jericho

    Message par Fleur le Mer 12 Mar - 21:21

    Fleur acquiesça aux paroles de Trystan. Elle ne souhaitait pas voir le groupe se diviser. Elle garda les yeux vers le sol. 


    - Il a raison. Mais... s'ils savent ce que nous cherchons... ils essaieront peut-être... il voudront.. la prendre... Il faut... être prudent. Et rapides. 
    avatar
    Marc
    Orga Banquier

    Messages : 1766
    Date d'inscription : 17/10/2009
    Age : 27
    Localisation : Sherbrooke

    Re: La fleur de Jericho

    Message par Marc le Ven 14 Mar - 1:14

    Qu'est ce qui avait bien pu ce passer? C'était la question que plusieurs pouvaient se poser...

    Le groupe se réveilla bailloner a l'endroit ou ils c'était positionné pour se préparer a l'éclosion de la fleur.
    Mains et pieds liés , ils étaient en train mauvaise posture et plusieurs orcs étaient maintenant autour d'eux. S'ils tentaient de se souvenir de l'évènement, tous purent se rappeler de l'embuscade fait par les orcs qui sortirent de partout autour, de part les crevasse qui les entouraient. Ils avaient commencer les hostilité en voulant tué jusqu'a ce qu'il réalise que Banner était des leur. A ce moment , ils les envoya dormir bien profondement....

    Une claque au visage reveilla Banner et l'agitation autour purent reveiler les autres.

    - Qu'est-ce que... La serre... vous foutez quoi ici.

    - Tu es chanceux, d'être dans nos grace, nous te laissons en vie Banner, mais oublie la fleur. Elle revient de droit a Garlock. Il en a besoin et s'il en a besoin, je te tuerai si tu te met dans mon chemin.

    Voici un extrait de leur conversation qui finit comme tout cela avait commencer. Banner se fit envoyer dans l'inconscience avec un solide coup au visage.

    ...

    Le temps avait d'ailleur bien avancé et le moent arriva ou tous a la merci des orcs , ils virent l'illumination au coucher du soleil. Malgré tout ce qu'ils avaient pu vivre, ce moment précis pu les charmer un moment, la beauté de l'Éclat était mieux que l'aurore. Doux au yeux et a l'esprit elle frappa tout le monde de plein fouet. Elle était la a une 10aine de minutes de l'endroit ou ils était tous et elle brillant de mille feu. Cependant, le silence fut de courte duré car tous se mirent en marche sauf 3 orcs qui les gardèrent. Le chef et la bande partirent a courir vers cette destination.

    Puis , les orcs tombèrent. un a un et très rapidement. Un worg arriva et chauvauché par null autre que Sabal , on pouvait bien se demander ou était l'ancien propriétaire. L'archer n'était pas la et surtout il n'avait plus sa monture. 3 hommes arriverent et firent le tour pour trouver Trystan. Un d'eux s'arrêta immédiatement.

    - C'est bel et bien lui....dit une Elfe

    - Quoi!? répondit un autre homme

    - C'est bel et bien le fils du Seigneur Vincent! répeta l'elfe

    - Ouais et puis quoi encore ramasse le !

    - Je ne peux pas....

    - Pardon?

    - Il a tant fait pour notre cause , je ne peux pas l'amener comme ca, son père a tout fait pour la main noir, j'ai vécu sur ca terre et j'ai participer a sa déf...def...ense...

    L'homme avec qui elle venait de dialoguer vint lui planter sa lame au ventre. Lorsqu'elle tomba par terre il l'acheva.

    - Assez discuter ma belle, maintenant passons au choses serieuse...La main noir elfique et patata c'est du passé faut en revenir un jour!

    Corik grogna... Et trystan recu assez de coup pour realiser qu'il était maintenant trop tard,.. Sabal le monta avec lui sur le worg et toujours lié il quitta en donnant l'autre a ses camarades de finir le boulot.

    - ET bien... malheureusement pour vous ca va etre long et souffrant.

    Il poignarda Corik. Corik se mis a trembler. Un autre poignarda de la meme facon que Corik, Hadrien. Juste un coup pour que le sang coule lentement et comme il se dirigerent vers jessika et gilbert, Corik explosa.
    Son changement de forme fut assez rapide et tous ses liens se brisèrent. Enragé, destructeur, il massacra les deux derniers et se retourna vers le groupe. Les yeux demontrant que de la rage vinrent faire le tour des survivants et d'un coup de pattes vers toby, il choisissa plutot de defaire ces liens. Ne pouvant pas se controler d'avantage il choisit de courir en direction des orc et de la lumiere au loin....C'est ainsi qu'il perdirent de vu Le loup-garou.
    avatar
    Fodzi
    Posteur Boost

    Messages : 652
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Between mind and matter

    Re: La fleur de Jericho

    Message par Fodzi le Ven 14 Mar - 10:15

    Gilbert n'eut pas trop le temps de comprendre ce qui s'était passé. Le clan de la serre voulait la fleur pour Garlock, mais ne voulaient toutefois pas de mal à Banner et la clique de Sabal cherchait apparament à enlever Trystan. Puis, au moment où tout semblait fini pour lui, Corik avant changé de forme pour quelque chose de... bestial avant de s'en prendre à ses agresseurs. Il avait, avant de se diriger vers la fleur et les orcs, libéré Toby de ses liens. C'est donc lui que Gilbert interpela.

    -Toby! Libère-nous! Il faut sauver Trystan avec qu'il ne soit trop loin!

    La fleur ou Trystan. Cela se résumait à devoir choisir entre un Von Casti et un autre Von Casti. Mais considérant qu'il y avait un loup-garou et un bon paquet d'orcs dans la direction de la fleur, il préférait s'occuper de Trystan d'abord. La fleur, ils pourraient peut-être s'en occuper plus tard, tandis que si Trystan n'était pas récupéré dans les secondes à venir, il serait trop tard pour lui.

    Si Sabal et ses alliés étaient trop loin pour qu'il ne puisse les rattraper, Gilbert ne s'attarda pas à cet incident outre mesure. Toutefois, s'il y avait un espoir, aussi mince soit-il, que sa vitesse de course phénoménale qu'il avait acquis au cours de ses centaines de séances d'entraînement lui permette de rejoindre le fils de son ami, il s'élança dans leur direction.

    Peu importe l'issue finale de ses actions, il affirma à Fleur, bien inutilement d'ailleurs.

    -Fleur occupe toi d'Hadrien! Pas question de le perdre!

    Elle était déjà probablement sur son cas avant même qu'il n'aie ouvert la bouche.
    avatar
    Vincent Von Casti
    Posteur Boost

    Messages : 703
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Localisation : Seigneurie de Brave-Coeur

    Re: La fleur de Jericho

    Message par Vincent Von Casti le Ven 14 Mar - 17:46

    Trystan avait été enlevé, dans sa chambre, alors qu'il n'était qu'un enfant. Il avait passé le plus clair de son adolescence loin d'à peu près tout ce qui lui était cher et laissé pratiquement à lui-même.


    Des années plus tard, on eût dit qu'il s'était juré de ne pas se laisser emporter aussi facilement.


    Lorsqu'il s'éveilla et qu'il comprit ce qui lui arrivait, Trystan ne sembla avoir là qu'une seule idée. Penser, et vite, demeurait dans son domaine.


    Il lui sembla s'être préparé, avoir repassé au moins cent fois cette éventualité dans sa tête. Sa réaction fut courte sitôt qu'il reprit ses sens et avant d'être mené plus loin.


    Il s'écria, de sorte d'être bien entendu. Ses yeux posés sur Dylan, à la fois le commandant et l'implorant.



    Maître, la fleur, maintenant! Sauvez mon père!



    L'as dans sa manche. Tout faisait du sens. On réaliserait là peut-être la raison profonde pour laquelle Dylan avait été emmené dans cette expédition, ou du moins les motifs que couvaient depuis le début l'esprit du jeune Von Casti. À l'inverse de son père, ce dernier semblait plus prompt à se faire de la magie un allier qu'un ennemi. La capacité à voyager à travers le temps et l'espace en une fraction de seconde demeurait un atout non négligeable, et il ne lui restait dès lors plus qu'à espérer qu'il comprendrait.


    Et il ne se laisserait pas prendre sans se démener, même attaché. Sur l'instant, il lui faudrait un coquart et quelques bons coups pour suffire à apaiser le jeune homme qui se débattait comme un diable dans l'eau bénite et se laisser emporter.


    Et si d'aventure l'homme qui l'avait emporté parvenait à l'amener plus loin, vers un voyage de retour, il trouverait là à l'appeler Trystan le hargneux. Hardi demeurait un mot faible, alors que la hargne motivait chacun de ses gestes. Il se composerait là un mandat clair et évident:


    Celui de ralentir, de nuire, de laisser des traces de leur passage partout où ils passeraient.


    Il chercherait à blesser la bête qui leur servait de monture. Il se jetterait au sol de nombreuses fois et se mériterait surement les traitements que l'on réserve aux prisonniers les plus turbulents.


    Il ferait des traces évidentes, laisserait des morceaux, un bouton de chemise, qu'importe le moyen, mais il ne laisserait pas leur route de retour sans indices.


    La nuit, il chercherait par tous les moyens possibles d'entrer en contact avec Ambre à travers ses rêves. Il l'informerait. Se tiendrait au parfum de ce qui se passait de leur côté si la chose lui était possible, et lui donnerait les outils nécessaires pour les talonner.


    Il excellerait, qu'importe le rôle qu'on lui attribuerait dans cette histoire. S'il lui fallait être une excellente épine dans le pied - Il y mettrait coeur et âme.


    Ça, et il semblait miser fort sur l'idée que ses agresseurs le voulaient vivant. Sans quoi, estimait-il, ils l'auraient déjà tué, et il s'y constituerait un pavois à toutes les menaces qui viendraient sans doute de la part de son agresseur excédé.
    avatar
    Fleur
    Posteur Abus

    Messages : 231
    Date d'inscription : 25/07/2011
    Age : 25
    Localisation : Brave-Coeur

    Re: La fleur de Jericho

    Message par Fleur le Sam 15 Mar - 2:20

    Fleur n'avait rien compris. Tout s'était passé si rapidement, elle n'avait rien vu venir. Ce qu'elle comprenait pourtant, c'est qu'en ce moment, elle ne pouvait rien faire. Lorsque les orcs partirent en direction de la fleur, elle s'était sentie anéantie. Elle avait échoué... elle avait... 


    Elle sortie de sa stupeur à l'arrivée de Sabal. Il y avait si longtemps qu'elle n'avait pas sentie cela. Une force destructrice qui montait en elle. La haine, elle l'avait rarement connu. Chaque fois, elle en avait eu peur. Cette fois, alors qu'ils amenaient Trystan, elle l'accepta. Ils amenaient celui qu'elle s'était juré de protéger coûte que coûte... pas parce que Vincent le lui avait demandé, mais parce qu'elle le voulait, parce que c'était ce qu'elle devait faire. Parce qu'elle était son bouclier, leur bouclier. Et ils l'amenaient. 


    La transformation de Corik ne la fit pas réagir. Malgré la férocité qu'elle voyait en lui, malgré son contrôle faiblissant, elle n'avait pas peur de lui. Elle ne pouvait pas avoir peur de lui.


    -...Rattrape les... RATTRAPE LES! 


    Lorsqu'elle fut libérée, elle se jeta aux côtés d'Hadrien, précise et efficace malgré la haine qui lui barrait l'esprit. Ce n'était peut-être pas eux, ni les orcs, ni Sabal, qui avait tué Victor. Elle s'en fichait. S'affairant, et juste avant que Gilbert parte, elle s'adressa à lui d'une voix forte, froide, cassée. 



    - Ramène le... Ramène le vivant. 






    Elle se tourna ensuite légèrement vers les autres membres de la troupe, sans toutefois les regarder. Elle continuait à travailler sur la blessure d'Hadrien. 



    - La fleur... ET Trystan... Ils nous les faut... tous les deux. Je sais que certains d'entre vous ne sont ici que pour l'un, ou pour l'autre... ou pour aucun des deux peut-être même... mais je vous demande... je vous supplie... ils nous les faut tous les deux... 

    Contenu sponsorisé

    Re: La fleur de Jericho

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 15 Nov - 20:09