Grandeur Nature Akinos L'aventure.


    Jamais seul

    Partagez
    avatar
    Fodzi
    Posteur Boost

    Messages : 652
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Between mind and matter

    Jamais seul

    Message par Fodzi le Jeu 23 Juin - 17:40

    Ce jour là, après son entraînement du matin, Gilbert avait déjeuné léger et était parti vers la deuxième plaine, près de la rivière afin de se remettre les idées en place. Il s’y était recueilli pour la première fois lorsqu’il avait perdu la voix suite au jeu morbide des Perceval et c’était devenu dès lors son lieu de réflexion favori.

    Le jeu morbide des Perceval… Cet événement semblait remonter à une éternité, mais il en avait encore des souvenirs très nets, comme si tout cela s’était passé hier. Il se rappelait du regard qu’il avait lancé à Bertrand en le voyant passer du côté de Richard et Jacob. «Je suis désolé général, mais moi je sort d’ici.» À ce moment, rien pour Gilbert ne comptait plus que sa vie et celle de ses frères. Il aurait été prêt à commettre n’importe quelle atrocité pour garder sa famille saine et sauve. Aujourd’hui, il n’en était plus aussi sûr…

    «Un homme ne commence à vivre le jour qu’il se trouve une cause pour laquelle il est prêt à mourir» avait dit Vincent. Toutes ces réflexions sur la mort le portaient à se demander : avait-il envie de devenir ce type d’homme? Il avait peur de trop avancer sur le chemin de la bravoure et de franchir la barrière de la témérité aveugle. Il y avait en Gilbert Bousquet une soif de vivre débordante, et c’était à la fois cette soif qui le poussait à avancer et qui l’empêchait d’aller plus loin.

    Assis sur le bord de l’eau, il lançait nonchalamment dans la rivière des galets et autres objets lui passant par la main. Il était désormais général, un homme aux grandes responsabilités, mais il avait envie de prendre un peu de répit avant de s’engager dans ce rôle important. Il avait autrefois pensé qu’il devait sacrifier le repos et les plaisirs de la vie afin d’en finir au plus vite avec la guerre, mais plus il avançant, plus il comprenait que la paix ne viendrait pas de sitôt. Ils avaient libéré les anges, sauvé la résistance des elfes, tué des tas de drows et de démons, mais la situation de progressait que très très lentement, alors aussi bien profiter de la vie pendant qu’il était encore vivant.

    À travers ces réflexion diverses, il y avait ses frères, sujet qui revenait souvent. Il s’inquiétait pour eux, il s’en ennuyait beaucoup. Il aurait aimé s’entraîner avec Charles ou discuter avec Ivel, mais c’était désormais impossible. Ils étaient retournés voir leur père, tout comme Gilbert l’aurait fait aussi si certaines choses ne l’avaient pas retenues à Castel-Rosa...

    Vraiment, il y avait des tas de trucs qui passaient par la tête de Gilbert Bousquet.

    *Maintenant faut que je démêle tout ça, et sans Ivel. Galère…*
    avatar
    Le Prêtre Rouge
    Posteur Niveau 2

    Messages : 140
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 25

    Re: Jamais seul

    Message par Le Prêtre Rouge le Jeu 23 Juin - 19:55

    Quelques petits bruits de pas complètements discontinus se firent entendre près du Géréral : un homme vêtus de Rouge, un chapeau négligemment enfoncé sur la tête, et une bouteille vide dans la main s’avançait vers lui. Tout abondait dans le même sens : il avait bu… Il sembla heureux de voir le célèbre Bousquetaire, et donc, il s’approcha de lui gentiment :

    -Mes hommages, Général! Le mot cours à travers nos rangs : vous avez détrôné l’enfant gâté! Commence ce nomme-t-il déjà… Voyons, celui qui à faillit mener l’humanité, puis la résistance à sa perte… Il couchait avec la fille de Von Casti, je crois… Voyons

    Son regard devient malicieux :

    -Desparo

    Il hausse les épaules.

    -Quant à moi, je suis rassuré que vous ayez été nommé! Je suis certain que vous êtes l’élément qu’il nous manquait pour finalement gagner… Mais dites-moi, cher ami –vous me permettez de vous appeler ainsi, en toute présomption, général?- dites-moi… Pourquoi alors, malgré ma confiance, et celle de beaucoup d’entre nous –je pense entre autre au grand Von Casti- pourquoi y est-il en votre regard quelque chose qui s’apparente au… doute?

    Il semble paisible, dégagé. Évidemment, son ton reste parfaitement enjoué, et il ne semble pas vraiment s’attaquer personnellement à Desparo.
    avatar
    Fodzi
    Posteur Boost

    Messages : 652
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Between mind and matter

    Re: Jamais seul

    Message par Fodzi le Jeu 23 Juin - 23:10

    Charles de Morcerf. Voilà un individu fort inattendu, presque indésirable en fait. Ce n'était pas un homme de mauvaise compagnie, tout le contraire en fait, mais sa vie semblait lourde de manigances et de faux semblant. Gilbert aurait probablement préféré rester seul, question de pouvoir réfléchir sans aucune entrave, mais semble t-il que son nouveau rôle de général comportait certaines restrictions en dehors de l'armée.

    *On ne peut décidément jamais être seul...*

    -Le doute... Bien sûr que je doute, «cher ami». Si j'étais assuré de gagner, je ne donnerai pas autant à cœur à la tâche. C'est l'éventualité de la défaite qui fait que les hommes se donnent à leur maximum. Et avec le nombre de troupe dérisoire que l'on possède par rapport aux drows ou aux orcs, les probabilités de défaite sont belles et bien là.

    Puis il enchaîna avec le premier sujet dont avait discuté Charles, soit le Desparo.

    -Et je vous prierais de ne pas dire de mal de Ricahrd Desparo. C'est un homme qui tient a des convictions et des principes auxquels il s'accrocherait jusqu'à la mort. C'est le genre d'attitude que j'admire énormément.

    Puis Gilbert ne pu s'empêcher de soupirer amèrement et de lever les yeux aux ciel avant de finir sa phrase.

    -Son seul problème en fait, c'est que ses convictions et ses principes ne sont pas toujours très songés... Sinon de votre côté Charles, tout va bien? Vous n'êtes pas trop inquiet de la disparition de votre frère... ou était-ce votre cousin? Bref, Joseph.


    Dernière édition par Fodzi le Sam 25 Juin - 19:57, édité 1 fois
    avatar
    Le Prêtre Rouge
    Posteur Niveau 2

    Messages : 140
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 25

    Re: Jamais seul

    Message par Le Prêtre Rouge le Sam 25 Juin - 19:05

    Charles offrait toujours son sourire se voulant le plus sympathique, toutefois, malgré sa démarche d’ivrogne, son regard brille d’une déduction : il n’était pas le bienvenue, et il s’en rendait compte… Il prit cependant sur lui de ne pas se retirer dans l’immédiat, souhaitant réussir, enfin, à avoir une réelle conversation avec âme qui vive. Il relance donc :

    -Mais je ne parle pas de cette guerre… Évidemment, celle-ci est ravageuse et risquée, mais j’ai foi en notre noble et si magnifique armée. Non, je parle plutôt d’une autre guerre, une guerre qui, peut-être, se trame entre vos deux yeux… Je ne vous crois pas Présomptueux, cher ami… Au contraire… Vous avez toutes les qualités d’un Général, mais je doute que vous soyez le genre à proposer votre candidature… Et qui plus est, je doute que vous soyez le genre à croire tant en vous, que vous n’hésiteriez pas une seconde à envoyer des hommes à la boucherie pour une bonne cause

    Il marque une courte pause, son regard sembla légèrement –trop- embrumé par l’alcool. Il ajouta, a brûle-pourpoint :

    -Évidemment, je n’oserais vous prétendre assez pour faire de telles affirmations… Je me trompe sans nul doute

    Laissa-t-il en suspend, toujours son petit sourire aux lèvres.

    -Oh, ne vous inquiétez pas, le Jeune Desparo est un gentil garçon… Mais vous mettez le doigt dessus : peut-être n’est-il pas encore prêt, mentalement, à soutenir une telle charge sur ses épaules


    Tente-t-il, neutre
    :

    -Joseph, oh, vous savez… J’ai ressentis un drôle de frisson l’autre jour… J’ai bien l’impression qu’on ne le reverra jamais… Peut-être aura-t-il mit son nez là ou il ne fallait pas

    Il réprime un frisson, malgré le fait que la nouvelle semble ne rien lui faire :

    -Espérons que je me trompe… Pourquoi, vous le cherchez?[i]
    avatar
    Fodzi
    Posteur Boost

    Messages : 652
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Between mind and matter

    Re: Jamais seul

    Message par Fodzi le Sam 25 Juin - 20:42

    Gilbert fronça les sourcils. Était-il à ce point transparent?

    -Vous... vous voyez étonnement juste. Je n'ai jamais proposé ma candidature en tant que général. À vrai dire, c'est Vincent qui m'a plus ou moins forcé à prendre le poste. J'ai l'intention de faire du bon boulot le temps que ça durera, mais bon, tout ça n'a que très peu d'importance : ce poste est temporaire de toute façon. J'ai bien l'intention de découvrir la cure afin de guérir la «division des malades», puis de ficher le camp du commandement et de l'armée en général. Je suis tout de même un mercenaire, un agent libre qui ne sert que ses propres intérêts. Si je vois que cette armée ne peu plus rien m'apporter, je n'ai pas l'intention de m'y attarder.

    *Comment peut-il avoir visé aussi juste, pensa Gilbert. Peut-être que ce sont les pouvoirs du temple de Vénus ou une quelconque habileté qui lui permettent de lire mes émotions aussi facilement.*

    -Pour ce qui est de Joseph, je ne le recherche pas particulièrement. C'est juste un peu inquiétant qu'il soit porté disparu depuis si longtemps... Enfin, je suppose que c'est ce que ça donne quand on pactise avec les démons... du moins, si c'est bien vrai qu'il faisait ce genre de trucs. Ce ne sont que des rumeurs, mais ça ne me surprendrait pas : balancer des cages de feu, je ne crois pas que c'est à la portée de n'importe quel mage néophyte.
    avatar
    Elléanna Obelin
    Posteur Abus

    Messages : 388
    Date d'inscription : 15/01/2010
    Age : 24

    Re: Jamais seul

    Message par Elléanna Obelin le Mer 6 Juil - 16:08

    Ce matin là, Élisabeth s'était levé du mauvais pied. Elle avait mal dormi et avait fait de nombreux cauchemars. Elle rêvait encore de Jacob, de sa disparition. Comment avait-il pu partir ? et la laisser si longtemps sans nouvelles ? Les semaines passaient et lentement seul les rêves venaient la troubler. Elle avait désormais Gilbert qui l'aidait a sourire un peu plus chaque jour. La vie reprenait un peu de ses couleurs et depuis qu'ils étaient revenu a Castel-Rosa, elle passait ses journées a marcher, a éduquer les louves et a profiter de la semi-tranquilité. Bien sure, rien n'était vraiment tranquille, et elle sentait l'agitation gagner les combattants, mais la guerre n'était plus ce qu'elle avait été, elle était plus subtile, moins omniprésente.

    Elle prenait une marche près de la rivière en réfléchissant à toutes ces choses, quand elle aperçu Gilbert près de l'eau en compagnie de Charles de Morcerf. Bien qu'elle n'aimait pas particulièrement ce dernier, elle ne put s'empêcher de sourire en voyant son bon ami. Elle s'approcha lentement d'eux et les salua.
    avatar
    Fodzi
    Posteur Boost

    Messages : 652
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Between mind and matter

    Re: Jamais seul

    Message par Fodzi le Mer 6 Juil - 18:09

    Gilbert attendait la réponse de Charles quand il vit se dessiner au loin une silhouette qu'il ne reconnaissait que trop bien.

    *Jamais seul... décidément*

    C'est un peu elle qu'il avait tenté d'éviter en allant se cacher à l'ombre des arbres près de la rivière : elle avait l'affreuse manie de lui faire oublier par sa simple présence tout ses problèmes. Or, il croyait qu'il fallait faire face aux problèmes de la vie, et pour cela, il devait prendre le temps de méditer sur ces derniers, question de ne pas suivre que son cœur et foncer tête baissée dans les problèmes, un peu comme Richard Desparo.

    *Semble t-il que ça ira à une autre fois.*

    Il sourit à son tour à Élisabeth et la salua avec de grand signes de la main.
    avatar
    Le Prêtre Rouge
    Posteur Niveau 2

    Messages : 140
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 25

    Re: Jamais seul

    Message par Le Prêtre Rouge le Mer 6 Juil - 22:29

    Pour toute réponse à la première tirade, Morcerf se contenta de hocher la tête, puis de dire, distinctement :

    -Je me souviens de la dernière fois ou nous avons croisé le fer, dans ce château hanté, bourré de vampires… Au fond, Monsieur le Bousquetaire… Nous sommes peut-être beaucoup plus de la même espèce que ce que vous semblez croire.

    Puis il ne s’étendit pas sur le cas de son ‘’frère’’.

    -La magie réserve de nombreuses surprises. Qui plus est, si vraiment il a pactisé avec l’ennemi, alors ce n’est plus mon frère, et son sort est mérité. D’autre part, croyez-moi, s’il n’est pas déjà mort, il le sera très bientôt… Je le sens…

    La chose avait l’air de l’attrister, mais son regard était empreint de son éternel fatalisme. Un regarde qui voulait dire : ‘’mais qu’y pouvons-nous? Ça aurait pu être pire!’’.

    Puis, alors qu’il s’apprêtait à relancer un sujet tiers, il vit une femme qu’il détestait tout particulièrement s’approcher de lui. Sa simple odeur eu tôt fait de le révulser, et il fit quelque pas de recul, voyant approcher la louve. Sortant un mouchoir de sa poche, il le glissa imperceptiblement, presque banalement sous son nez, puis il salua le Bousquetaire de la tête :

    -Bien, je vous laisse, vous semblez en pleine introspection et je ne voudrais ni être entre vous et votre esprit, ni être entre vous et votre prochaine interlocutrice. Aussi, saluez votre frère, qui curieusement, porte le même nom que moi, et dites-lui que je l’attends, qu’il me doit encore une partie de carte.

    Puis, d’une démarche beaucoup moins titubante, mais toujours empreinte d’un certain pied marin, Morcerf s’en alla.
    avatar
    Fodzi
    Posteur Boost

    Messages : 652
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Between mind and matter

    Re: Jamais seul

    Message par Fodzi le Jeu 7 Juil - 22:06

    Au fil de ses paroles, Charles lui semblait de plus en plus sympathique. Lui qui avait toujours vu l'homme comme un manipulateur cachant ses ambitions derrière une attitude fantaisiste, il se surprit à lui découvrir un côté beaucoup plus humain.

    *Peut-être ne devrais-je pas juger les gens selon leur apparence... Ou peut-être que je ne devrais pas faire confiance aux gens qui semblent subitement très gentils... Le croire ou non... C'est compliqué la vie...*

    Puis Charles lança un dernier commentaire par rapport à son frère et le quitta d’un pas plus ou moins titubant. Gilbert lui répondit avec un clin d’oeil :

    -Sans faute, monsieur de Morcerf.

    Puis l’ex-capitaine de milice était parti. Le regard de Gilbert se tourna ensuite vers Élisabeth. N’osant pas trop l’interpeller, il se contenta de continuer de la fixer, sourire aux lèvres.
    avatar
    Elléanna Obelin
    Posteur Abus

    Messages : 388
    Date d'inscription : 15/01/2010
    Age : 24

    Re: Jamais seul

    Message par Elléanna Obelin le Mer 13 Juil - 22:53

    Élisabeth se tenait debout près de Gilbert, sans oser avancer. Elle se sentait toujours gêné en présence de cet homme, cet homme qui ne la laissait malheureusement pas indifférente. Enfin... malheureusement cela dépendait des points de vue, mais pour elle, cela ne faisait que compliquer le sentiment de trahison qu'elle ressentait à l'égard de Jacob, car elle ne pensait plus à lui, enfin pas assez.

    - Que faisiez-vous?
    avatar
    Fodzi
    Posteur Boost

    Messages : 652
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Between mind and matter

    Re: Jamais seul

    Message par Fodzi le Jeu 14 Juil - 21:16

    Gilbert tapota le sol près de lui, invitant Élisabeth à s’asseoir.

    -Nous parlions. De différentes choses, de ma nomination au rang de général de l’armée de la mort entre autres.

    Le cadet des Bousquetaires poussa un léger soupir.

    -J’imagine que vous étiez au courant, n’est-ce pas? Je ne voulais pas vraiment, mais Vincent m’a fait comprendre que c’était enfin ma chance de faire la différence. Je n’ai compris que trop tard que je remplaçais Richard. Maintenant il m’en veut terriblement…

    À l’instant même, Gilbert se sentait un peu comme avec Ivel. Il avait tant que choses qu’il voulait dire, mais il ne semblait pas trouver les mots justes. Il finit par exprimer l’émotion qui lui semblait la plus forte dernièrement :

    -J’ai peur Élisabeth. Être général, ça m’identifie comme cible et j’ai vraiment peur de mourir, de vous abandonner ici. Mais d’un autre côté, ça me donne également le pouvoir de changer les choses. Je compte faire tout mon possible pour que la paix revienne au plus vite. Je vous l’avais promis, je me l’étais promis. Un jour, cette guerre sera finie. Je veux seulement que tout le monde voit ce jour.
    avatar
    Elléanna Obelin
    Posteur Abus

    Messages : 388
    Date d'inscription : 15/01/2010
    Age : 24

    Re: Jamais seul

    Message par Elléanna Obelin le Ven 15 Juil - 17:16

    Élisabeth prit doucement la main de son interlocuteur. Elle lui sourit. Sa nomination au rang de général était le signe qu'il avait attendu, n'est-ce-pas? Il voulait tant tout changer, avoir de l'importance.

    - cette nomitation est un pas de plus vers la paix, une voix comme une autre qui vous permettra de changer le monde, d'avoir de l'importance. Ce sera dur, j'en ai bien peur, mais vous y arriverez, j'en suis sur!
    avatar
    Fodzi
    Posteur Boost

    Messages : 652
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Between mind and matter

    Re: Jamais seul

    Message par Fodzi le Lun 18 Juil - 8:59

    Gilbert plaça sa main libre sur la sienne et celle d’Élisabeth, plongeant encore plus intensément son regard dans le sien.

    -Votre foi me fait chaud au cœur. Il s’agit du genre de raison pour laquelle je ne peux simplement pas me permettre d’échouer : je ne veux pas trahir votre confiance, ni de vous, ni celle de quiconque l’ayant placé en moi.

    Puis il enchaîna sur un point qu'il tenait à rectifier.

    -Vous savez, je ne veux pas d'importance à proprement parler ou de reconnaissance. Tant que je peux avoir mon petit moment de bonheur et de paix dans ma vie, ça m’importe peu qu’on se rappelle de mes hauts faits ou non.

    Pendant un instant, Gilbert s’imagina l’éventualité dans laquelle il était dans le futur un homme reconnu et aux grandes responsabilités… Non, il ne désirait pour rien au monde être important. Il voulait être seul, seul avec les gens qui comptaient pour lui, tout comme il avait passé tant d’années seul avec son père, ses frères et leur petit cercle d'amis.

    -En fait, il n'y a qu'une personne pour laquelle je désire réellement être important et nous savons très bien tout les deux de qui il s'agit n'est-ce pas?

    Il accompagna cette dernière phrase d’un clin d’œil complice et d’un sourire moqueur.

    Contenu sponsorisé

    Re: Jamais seul

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 21 Oct - 1:01