Grandeur Nature Akinos L'aventure.


    Débat sur la langue et autre choses

    Partagez

    Fidèle
    Noob

    Messages : 24
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Débat sur la langue et autre choses

    Message par Fidèle le Mar 7 Déc - 4:15

    Réflexion sur le conservatisme de l'orthographe

    1: La langue française regorge d'homophones compromettants notre précieux orthographe. Quand je dis homophone, je ne parle pas seulement des mots bien orthographié qui sonne pareil mais belle et bien tous les façons d'écrire un mot. Prenons par example mon nom de famille "Vigneau" qui peut s'écrire "Vigneault", "Vignault", "Vignau", "Vigno", vous avez compris l'idée. On dit que l'Italien est la langue qui possède le moins d'homophone.

    2: Il y aurait hitoriquement des époque où les langues sont plus ouverte que d'autres fois. Je dis ouverte dans le sens où de nouveaux mots sont accepeter, reorthographiés. Nous sommes clairement dans une époque où la langue françaises est fermée. La preuve étant les échecs de la nouvelle grammaire et d'autre évènements publis peut-être plus anodins comme l'évènement Facebook "pas de fautes d'orthographe pour décembre". Je veux aussi mentionner ici certains verbes qui sont assez répendus dont l'erreur est totalement logique, je trouve. "Jouez, ils jousent", après tous, la troisième personne du pluriel prends toujours un "ent", aussi bien l'entendre!

    3: Qu'est-ce que la beauté de la langue? La façon dont elle est écrite, la beauté des lettres misent en places les unes derrières les autres de manière à respecter les fautes de notre héritage? Je dis que tout est dans le son, la communication. Personnellement, si je comprends ce que quelqu'un veux dire, je suis correcte avec ça. Alors le problèmes de certains incompris reviendrait alors de leur désintérêts à se relire pour voir si tout est compréhensible plutôt que bien orthographié. On m'a dit un jour que la poésie était une manière, à un époque, de prouver que tel langue était mieux qu'une autre par la beauté des rimes et des phrases pouvant être créées. Prenons un alexandrin et enlevont l'orthographe et gardons les son, car avant tout, c'est ce qui est important. 12 pieds, 12 syllabes, 12 sons. Nul besoin de respecter les lois de l'époque pour faire des sons. Revisons l'alphabet, accent mis appart :

    a : pas de problème,
    b : pas de problème
    c : devrait tout le temps être doux, remplace les "ss" et "ç"
    d : pas de problème
    e : pas de problème
    f : pas de problème, remplace les "ph"
    h : toujours important pour les "ch"
    i : pas de problème, remplace les "y" voyelles
    j : pas de problème, remplace les "ge"
    k : remplace les "qu" et les "c" dures
    l : pas de problème
    m : pas de problème
    n : pas de problème
    o : pas de problème
    p : pas de problème
    q : n'existe plus
    r : pas de problème
    s : concurence les "z" pour le son du z
    t : pas de problème
    u : pas de problème
    v : pas de problème, remplace certains "w"
    w: pas de problème pourrait remplacer de "ou" (oui)
    x : pas de problème, remplace les "cc"
    z : concurence les "s" pour le son du z

    Les accents, comme ceux sur les "e" et les "a" sont très utile.

    Maintenant imaginer, avec cet alphabet, un texte. Que voyez vous? des mots qui sonnent pareil qui sont maintenant écrit de la même manière. Temps, tant, tens, tend devenuent tan ou ten, c'est à décider. Comment lire la différence? Bonne question, comment faites vous pour en faire la différence à l'oral? Je me permet d'être utopique à cette idée. Je ne suis pas contre l'orthographe mais bien pour une grammaire plus intuitive.

    Qu'est que l'orthographe si ce n'est que créer une classe suprérieure à une autre? La plupart des erreurs faites par les "mallettrés" de ce monde sont faites lors d'usage de terme rarement écris mais souvent entendu. Ils mélangent les sons et les retranscrivent à l'écrit. Le manqe de vocubulaire est moche en effet, une langue plus facile à écrire ne nous severa pas de ça.

    La fille qui double tous ses i n'est pas moins humaine que celui qui se relit pour voir s'il n'a pas fait une telle erreur de frappe. La fille, dans l'exemple précédent, ne veut que sont propre style d'écriture (même s'il est partagé par plusieurs).

    Sur ce, je ne suis ni linguiste ni professeur. Je n'ai pas raison sur tout mais j'aimerais avoir votre opinion là dessus. Êtes vous du genre èa vouloir faire subir aux générations futures ce que vous avez subit ou avez vous des arguments de poid que mon ignorance en la matière me cache?

    Jonathan

    P.S.: j'ai bien pris soin de ne pas me relire et de ne pas m'attarder sur certains doutes orthographiques pour prouver mon point. J'espère que les fautes de frappent et d'orthographe ne vous aurons pas nuient èa la compréhension du texte.


    Dernière édition par Fidèle le Jeu 9 Déc - 21:42, édité 1 fois
    avatar
    Le Prêtre Rouge
    Posteur Niveau 2

    Messages : 140
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 24

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Le Prêtre Rouge le Mar 7 Déc - 12:51

    Voici un dossier qui, douloureusement, nous fais tomber dans un terrible débat qui englobe, j’en ai peur, beaucoup plus que le simple Orthographe. Cette langue, elle est dans notre histoire, dans notre patrimoine, cette langue, son orthographe boiteux et son changement quotidien, toujours victimes de critiques et de révisions, fait tout de même indéniablement partie de nous, de qui nous sommes et de se que nous représentons : 6 millions de Francophones dans une mer de plus de 300 millions d’Anglophones en Amérique du Nord.

    Comme la majorité le sait, beaucoup sont morts pour des idées aussi saugrenues que défendre un patrimoine, qui se résume en une langue. Car, je ne vous mentirai pas, le Québec à une culture très jeune, encore tout juste naissante. Tout ce que nous avons pour nous, c’est notre langue. Revenons aux Patriotes, si vous le voulez bien. Les Français nous ont laissés, nous sommes seuls, entourés de quelques Red Neck; nous sommes les invincibles résistants Papistes, dévoués au labeur, et à l’Église. Et pourtant, le départ des Français nous plonge dans un problème identitaire immédiat : Qui sommes-nous? Si nous ne sommes plus Français, et que nous ne serons jamais Anglais, alors qui sommes-nous?... La seule réponse qui vint à l’esprit de nos ancêtres, fut alors : Nous sommes Québécois, de par notre langue, plutôt que de par notre nature. Et alors, les gentils Papistes exploités par la masse Anglophones prirent parti de militer, de se soulever pour de meilleurs droits, pour avoir accès aux mêmes pouvoirs que l’oppresseur anglais… Nous ne nous mentirons pas, la seule chose qui nous a toujours distingués des Anglais, c’est notre langue, mais c’était une assez bonne raison pour justifier la glorieuse Révolte des Patriote, paix à leurs âmes.

    Alors, nous retombons dans la même histoire, plus de Patriote pour nous dire qui nous sommes, la révolution ayant été violemment réprimée, plus de Français pour glorifier notre mère Patrie, alors vers qui se tourner pour retrouver notre identité? Bien sur! L’Église, pourquoi n’y avons-nous pas pensé plus tôt? Nous voilà repartit pour 200 ans de mutisme culturel et social, dans le but de procréer, et ainsi de toujours survivre, sans jamais chercher le ‘’fuck’’ avec les Britanniques. Au terme de se régime, ponctuer par la mort de notre bon Duplessis, paix à son âme lui-aussi, nous nous tournons finalement vers le futur, et nous commençons enfin à nous chercher réellement, nous-mêmes, sans l’aide de personne. Quel est le seul mot d’ordre, le seul mot d’ordre que nous avons toujours respecté, autant chez les Français, chez les Patriote et chez les Papistes? La langue Française doit survivre coute que coute! Depuis 400 ans c’est ce discourt que nous défendons dans notre merveilleuse Colonie. Alors, je vous le demande, qu’est-ce qui fait que certains, Comme notre bon Vigneau, ou Vigno, ou Vigneault, pensent qu’il faut quitter cette ligne directrice et plutôt s’engager sur la voie du renouveau, et de la compréhension, car après tout : «Il n’y as aucune différence entre un ‘’f’’ et un ‘’ph’’!»

    Qui pourrait blâmer ces personnes? Après tout, qui voudrais continuer à se battre pour une langue seulement parce que quelques vieux croulants sont morts pour elle il y a 1000 ans?... Voilà le vrai problème, voilà qu’on gratte enfin le vrai bobo! Avec la mort de l’Église, qui nous ralliait, et dans notre besoin frénétique de nous trouver, nous avons finis par nous perdre! Pourquoi? Parce que nous ne nous connaissons pas, nous n’avons, pour la plupart, qu’une très faible connaissance de qui nous sommes, d’où nous venons, et de ce que nos ancêtres nous ont légués. Nous étudions l’histoire du Québec en secondaire trois et quatre, souvent à la bâcle, sans réel envie de nous apprendre vraiment nos origines, seulement dans le but de se débarrassé de cette matière que même les profs trouvent nulle. Je me souviens avoir eu un prof qui avait comme seul formation une super visite au musé Huron du coin. Et je suis loin d’être le seul, certains se reconnaitrons également par l’incompétence de leurs professeurs d’histoire, ou de français, qui ne leur ont jamais vraiment dit d’où tout cela venais et POURQUOI ça venais de là.

    Qui ici n’aime pas la matière appelée, avec dédain, «l’histoire»? Beaucoup, beaucoup trop! Et pourquoi? Parce que les professeurs, ou les gens, n’en parles pas avec fierté, avec passion, ils ne vous donnent pas envie de hurler : «Verra de Caliss, je suis québécois, j’ai ma ceinture fléchée!» C’est un problème culturel! Si nous ne sommes plus fier de qui nous sommes, si nous pensons même souvent, dans notre lit le soir : «Boaf, au pire, on deviendra Anglais, ça changera pas grand-chose, et se sera mieux pour les affaire», alors nous avons un problème, car nous perdons de vue toute notre culture, tous ceux qui nous ont précédés, et tout ceux qui nous suivront! Pourquoi ne sommes-nous pas fier de qui nous sommes, pourquoi crachons nous constamment sur la nation que nous sommes, et allons-nous plutôt manifester pour des raisons boiteuses qui seraient facilement évitée si notre gouvernement, lui aussi, croyait en sa Nation, au lieu de croire en son compte en banque?!? Deux réponses : Cours d’histoire plus pertinents, intéressants et adaptés, et réinvestir dans l’Art et la culture, au lieu de couper dans des endroits aussi vitaux.

    Nous venons de mettre le doit sur le plus gros problème du Québec. Oubliez ça, la hausse des frais de Scolarité, le système de santé, la corruption. Une seule cause : Capitalisme sauvage, un seul venin : Socialisme extrémiste sans réelles ambitions. Un seul médicament : La nation. Pourquoi regarder vers un futur incertain et imprévisible (puant même, si vous me permettez l’allusion aux gaz de schiste), alors que l’on devrait plutôt commencer à s’intéresser à ce qui fait de nous ce que nous sommes, et à en être fier. Il est facile de vouloir tout changer, mais il est présomptueux de le faire si on le fait dans la seule mesure de rendre tout plus facile, faisant fi de notre identité. Car oui, nous avons une identité, et nous continuons de la forgée, mais ce n’est pas en abandonnant notre passé que nous réussiront à trouver qui nous sommes, au contraire, nous nous perdrons d’avantage.

    Alors questionnons-nous, amis, que faut-il favoriser : une nouvelle langue diablement plus facile, ou les lettres et les homophones qui ont marqué notre histoire ensanglantée?

    Qui peut me dire qui était Honoré Beaugrand, ou encore Jean Drapeau?

    Notre Culture souffre, et ce n’est pas en lui donnant un «coup de poignard dans le dos», que nous progresserons dans le bon sens.

    C’est le temps de se poser des questions, amis, maintenant, parce que dans le sens ou va notre société, rongée par une guerre entre deux ennemis (capitalistes suppo de Charest, et Socialiste chialeur et revendicateurs mal informés), je crois qu’il serait temps de reconsidéré que nous ne sommes, au fond, qu’une seule et même Nation, que nous sommes tous du même côté.

    Vous approuvez certains points, ou la totalité de ce discourt, félicitation, je vous annonce que vous êtes Nazi (National-socialistes), la chose dont vous avez le plus peur! Et que vous êtes également Séparatiste, sans même le savoir. J’espère que cette révélation ne vous fera pas vomir, ou encore faire des cauchemars pour le reste de votre vie.

    Si vous voulez ajouter, débattre ou me lancer une chaise, je suis ouvert, et j’attends.
    Merci à Jo Vigno (Vigneaueuault?) pour le magnifique tremplin, tu as mis le doigt en plein sur un problème important! Je t’aime.

    Fidèle
    Noob

    Messages : 24
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Fidèle le Mar 7 Déc - 15:06

    Merci de ta réponse, je m'attendais à ce genre de réponse mais je ne m'attendais pas à être autant insulté.

    Évidemment c'est le genre de jugement que l'on a de ceux qui veulent une grammaire simplifié : fils indigne de Québécois qui n'aprécié pas ses cours d'histoires, qui s'insurge contre le français à l'école.

    Je ne suis pas séparatiste et je n'approuve pas tous les gestes fait par de grands Québécois pour la langue. Mais, je trouve que l'éducation de notre histoire est très important et que la perpétuité du français l'est tout autant. Seulement voilà mon point:

    Les patriotes ne se sont pas sacrifiés pour sauver les "ph" et les "eault" mais pour sauver le français. Vous ne serez pas d'accord avec la comparaison mais dans l'histoire du Québec, les femmes n'avaient pas le droit de vote. On devrait en être fièr? D'autres exemples moins pire nous font détester le partie conservateur et pourtant nous continuons à avoir peur du changement et franchement, c'est typiquement Québécois. Les "ph" et tous ces lettres rajoutées inutilement ne viennent pas d'actes éroïque! Ils proviennent, entre autre, de copiste payés à la lettre. Des érudits qui voulaient se faire un peu d'argent sur le dos des autres! Vive le français! Ça c'est une histoire dont je suis fier! Continuons à dénigrer le capitalisme alors que notre langue en est souillée...

    Tu a raison, notre identité passe dans notre langue, mais notre langue n'est pas son orthographe.
    avatar
    Le Prêtre Rouge
    Posteur Niveau 2

    Messages : 140
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 24

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Le Prêtre Rouge le Mar 7 Déc - 15:21

    Respectable argumentation, autrement acceptable!
    Même si je ne suis pas d'accord avec toi sur tous les points, je suis heureux de voir quelqu'un capable de défendre ses points avec des arguments tangible et frappant plutôt qu'avec des appréciation boiteuse! Chapeau!
    Tu dois également comprendre que je me fais un peu l'avocat du diable, sur certains points, dans mon dernier Post, d'où tout le sarcasme...
    Je ne suis pas non plus d'accord avec tout ce que je dis, mais il s'agit de quelque chose dont il faut réfléchir...^^
    avatar
    Roxanne
    Orga Secrétaire

    Messages : 3515
    Date d'inscription : 03/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Sherbrooke/Farnham

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Roxanne le Mar 7 Déc - 16:51

    Je crois que mon cher ami Fabien a mis exactement le doit sur le bobo.

    Pourquoi cherche-t-on tant à protégé notre langue archaïque?
    Parce que justement c'est la seule chose qui définit l'identité nationale des Québécois.
    Si ce n'était que du français et du catholicisme, nous n'aurions rien de différent de ses anglais qui, dit-on, nous on conquis. N'allons jamais dire à un québécois qu'il délaisse l'église catholique car il prône des valeurs protestantes!
    Qui a accepté le divorce en premier? Le protestantisme
    Qui a des femmes comme prêtre? Le protestantisme

    Liberté sexuelle et liberté de la femme, tous deux grands enjeux de ces dernières décennies.

    Écoutez-vous encore le pape, chef suprême de «notre» église qui prône encore les femmes au foyer avec aucun moyen de se protéger des Its? Ah si tu te fais violer, c'est pas grave, accouche quand même, car l'enfant est un don de dieu...

    Non, on écoute plus l'église. Et pourtant, les patriotes se sont battus pour ça aussi!

    Vous savez pourquoi les anglophones sont meilleur en maths que les francophones (pour l'avoir vécu, le programme de mathématique avance plus vite en anglais qu'en français)? Parce que leur langue est simple. Il n'y a pas un million de règles et d'exceptions à apprendre. Pas d'accents non plus. Et les verbes! Que de simplicité pour s'exprimer!

    N'allez pas croire que je suis en train de critiquer notre beau français adorer. Côté poésie, je dois dire qu'elle bat largement celle anglaise. Mais justement, comme le dit Jonathan, c'est le son qui la rend belle, pas le fait que Roxanne puisse s'écrire Roxann, Roxane ou Rocksanne.

    Les Loco Locass n'ont pas un orthographe d'usage correct selon les normes grammaticales, pourtant certaines de leurs chansons sont des vrais mélodies pour les oreilles, juste avec le son des mots.

    Il faut un langage soutenu, contrairement à un langage familier, mais faut il vraiment que certains participent passé de verbes finissant en -dre finissent en s ou en t et non juste en i?

    Qu'on le veuille ou non, notre langue est déjà en train de subir des changements. Connaissez-vous la nouvelle orthographe? sinon, j'espère que vous n'affectionniez pas particulièrement l'accent circonflexe, car il a presque disparu...

    Oui le français fait parti de nos racines, comme de dire que nous sommes originaires de France. Allons-nous pour autant se mettre à parler comme eux?


    ~~~~~~~~~~~~~~~
    C'est celui qui n'a jamais exercé qui trouve que le pouvoir n'est pas plaisant
    Tenter, sans force et sans armure,D'atteindre l´inaccessible étoile
    Lorsqu’il n’y aura plus d’amants heureux, le ciel perdra sa couleur.
    Attrape-moi si tu peux
    Chaque personne est unique, et chaque réaction a une raison.
    Le temps arrache aux gens leurs êtres chers.  
    L'on reconnait l'or dans le feu et l'homme dans la peine

    avatar
    Colin
    Posteur Niveau 2

    Messages : 100
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Côte-Espoir

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Colin le Mar 7 Déc - 17:07

    Euh, une langue doit vivre. On ne peut pas la cloisonner à un orthographe ou à un autre pour l'éternité; c'est encore une des manies des hommes de tout vouloir contrôler. Sans pourtant lire du latin et prononcer du français, on connait son origine, son histoire. Avant, on disait hospital, puis hôpital, sans pour autant renier le travail accompli, il faut savoir s'adapter aux environnements.

    Mais d'un autre côté, l'inverse est aussi vrai . Si on écrit au son, qui va dire si on écrit : poapa, pâpâ, papà, papa, pàpa, pàopa, qui sont des réalisation différentes qu'on peut retrouver rien qu'au Québec de "papa".

    Sinon, il n'y a aucune langue plus difficile qu'une autre à parler; tous les enfants de la terre apprennent au même rythme leur langue, et acquièrent des structures semblables au même âge.

    J'élaborerai peut-être plus tard.
    avatar
    Le Prêtre Rouge
    Posteur Niveau 2

    Messages : 140
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 24

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Le Prêtre Rouge le Mar 7 Déc - 17:31

    Note: J'ai écrit tout cela sans prendre compte de se que dit Nico, dsl, j'ai lu trop tard son post... Ne cherchez pas à comprendre le liens que je pourrais avoir fait avec lui, il n'y en as pas, je continue à la suite de Rox...

    D’ailleurs je m’oppose fortement à cette nouvelle langue française remodelée qui, malgré ses attraits, n’en est que plus dénaturée selon moi.

    Il est facile de parler du Protestantisme comme de la religion révélatrice qui nous sauva tous du gouffre. Or, je crois que l’on perd rapidement de vue nos voisin du Sud qui, Protestant pour la majorité, sont ceux qui ont le plus été brimé dans leur libertés par la religion. Alors que nous étions confinés à nos fermes, et que les femmes faisaient la popote, là-bas, elles se faisaient tiré dessus. Souvenons-nous des années 20, au cours de la grande libération des mœurs et du tout début d’une magnifique révolution sexuelle! La réponse du Puritanisme protestant fut brutale. Arrestations, brutalité. Les gouvernements donnèrent même accréditation à mes vieux amis du Ku Klux Klan. Xénophobie, Racisme, sexisme, esclavage, ségrégation, supporté entièrement par nos bons protestants du Sud.

    Vous n’êtes pas convaincus? Qu’elle est la religion des Allemands, puisque nous nous aventurons sur une comparaison de cas. Evangelist Kirche. Traduction française : Église Luthérienne, proue de notre bon protestantisme… Un autre délicieux pays particulièrement religieux qui succomba, dans les années 30, au racisme, sexisme, xénophobie, etc. Donc s’assoir sur le fait que les autres religions sont meilleures que la notre est plutôt déconcertant. Le Catholicisme est loin d’être parfais, mais combiens d’autres pays Catholique se sont abrutis autant que nous? Peu, donc ce n’est pas une généralité, mais un cas appart. Encore une fois sont coupables ceux qui mettent des mots dans la bouche du Seigneur, et non pas le Seigneur lui-même.

    Ils vont plus vite en Math car leur langue est plus simple? Ok, je vais m’informer, parce que j’ai des doutes. Mais le fais reste qu’ils sont meilleurs en Math, et c’est peut-être explicable au nombre d’heures supérieur d’éducation qu’ils ont dans tous les domaines, comparés à nous. Mais nous n’en sommes pas encore à l’éducation, car j’admets qu’à ce niveau, il me faudra abandonner, car mes connaissances sont minimes comparés à celles d’une étudiante dans le domaine…^^

    Les Patriotes se sont battus pour un État laïque, chère, si je ne m’abuse…

    Pour la poésie, MILLE fois d’accord, elle vaut mieux que celle des anglais! ^^

    Maintenant observe les choses sous cet angle… Pourquoi les Anglais sont-ils si certains de la supériorité de leur langue et de leur culture? Pourquoi le sont-ils à un tel point qu’ils arrivent à nous rendrem, nous également, parfois amoureux de cette langue, nous poussant à lâcher l’enseignement en français pour rejoindre l’éducation anglophone? Au États-Unis, ils ont un cours d’Histoire des États-Unis obligatoire à tous les niveaux du secondaire, et à chaque session de n’importe quel Bac… Oulha, de quoi réfléchir hein? Lorsque l’on se fait répété à tous les jours de notre vie qu’on est les meilleurs, comment penser autrement? Et si tu y crois, tu as tendance à agir comme tel relativement aux autres… Ne reconnait-on pas ici Nos États-Unis bien aimé, avec leurs actions outre-mer qui ne les regarde malheureusement pas toujours? Ou bien, pour les nostalgiques tels que moi, cela ne vous fait-il pas pensé à la beauté de l’Europe avant la Grande Guerre? «Le fardeau de l’homme blanc, est de donner l’intelligence au barbare». Un classique, que l’on retrouve à toutes les époques. Pourquoi? Parce que l’Europe c’est toujours fait répétée, au début du 20e siècle, et même au courant du 19e, qu’ils étaient les meilleurs.

    Le Québec c’est beaucoup trop éloigné de cet aspect. Trop de gens ne savent pas réellement ce que l’on a accomplit. Et surtout, nous avons toujours tendance à nous voir comme des nuls, alors sans même oser gouter à cet histoire avec objectivité. Encore une fois, je crois que nous ne pouvons réellement juger notre société, que si nous sommes à même de la connaitre. Et nous ne pourrons affirmer être un peuple intègre que lorsque nous connaitrons TOUS cette origine, cette histoire. Alors, nous pourrons objectivement pensé à la changer pour qu’elle nous ressemble plus. Éventuellement, même, devenir fière de qui nous sommes, même si pour cela, il faut changer la langue, ou encore parler Anglais.

    Bravo, Rox, excellente vision des enjeux! POAF, je me sens vraiment nul, quand je dois débattre comme ça, contre deux Universitaires… Surtout sur des domaines qu’ils semblent connaître…^^
    avatar
    Roxanne
    Orga Secrétaire

    Messages : 3515
    Date d'inscription : 03/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Sherbrooke/Farnham

    Débat sur la langue et autre choses

    Message par Roxanne le Mar 7 Déc - 18:00

    Jute quelques petites précisions:

    1- J'ai parler des valeurs protestantes et j'ai parler des actions de l'église catholique, je m'en excuse, ma comparaison était biaisée. Par contre, si l'on compare la structure de l'église protestante avec celle de l'église catholique, on ne peut nier que l'on y retrouve beaucoup plus de libertés. Cela étant dit, aucune branche chrétienne ne peut se vanter d'être blanc comme neige.

    2-Les patriotes se battaient pour un état laïc oui, car a se moment là ils étaient soumis au serment du test (ils devaient abjurer leur foi) si un catholique voulait pratiquer dans la fonction publique. Mais ils se battaient aussi pour la liberté de pouvoir prier la religion qu'ils voulait, car il est anachronique de penser que les patriotes étaient laïcs. Il est vrai que les rébellions de la première moitié du 19ème siècle était contre l'ordre directe de l'évêque, mais plusieurs curé de paroisse ont apportés leur aide.

    4- Je tiens à dire que j'ai mentionner que la langue anglaise était plus facile à apprendre d'un point de vue de l'écriture. Sinon, je suis entièrement d'accord avec Nico, le langage pour toutes les langues se développe sensiblement pareil. Pourtant, je serais curieuse de faire une étude sur les erreurs langagières (comme ils jousent) des anglais vs les français, toutes choses étant égales par ailleurs.

    3- Je n'en sais pas plus que n'importe qui sur le sujet, malgré mon niveau de scolarité. Ce n'est pas parce qu'on est à l'université qu'on sait tout sur un sujet et ce n'est pas parce qu'on y est pas qu'on ne sait rien. Je trouve que les arguments que tu amènes, Fabien, sont très pertinents.

    J'aimerais ajouter quelque chose

    Ce n'est pas les Américains qui sont dans le tord de penser qu'ils sont bons, et peut-être même les meilleurs. C'est les français, ou les québécois que nous sommes, qui devraient être penser que nous sommes bon et que le français vaut mille fois mieux que l'anglais.
    Mais cela mène à un autre débat social. Alors que l'excellence, en anglais, est encouragée (que ce soit dans le reste de Canada, surtout vers l'ouest, ou aux États-Unis (bien sur, il y a des exceptions)) Les Québécois, qui ont un lourd passé de «Cheap Labor», ce qui les encourage à dénigrer tout ce qui au dessus d'eux, soit ceux qui réussissent bien, qu'ils soient anglais où non. Nous avons comme valeur sociale de favoriser les pauvre et les plus démunis, ce qui est très honorable, mais qui n'encourage pas une élite à se former ici au Québec. Combien de fois avez-vous traité quelqu'un de bollé au lieu de lui lancer une fleur pour son savoir faire? C'est très rare que l’intelligence se fait valoriser, alors que la connerie devient la norme. Ce sont nos valeurs sociétaires, forgées par le passé, qui dirigent le futur du Québec et de la langue française d'ici.

    ps: j,ai changé le sujet de post car je trouvais qu'il ne cadrait plus dans le sujet vos plus profondes pensés. J'encourage cependant Jonathan à diviser son premier sujet et à poster ses commentaire dans l'autre post de discussion, s'il le veux bien-sur


    ~~~~~~~~~~~~~~~
    C'est celui qui n'a jamais exercé qui trouve que le pouvoir n'est pas plaisant
    Tenter, sans force et sans armure,D'atteindre l´inaccessible étoile
    Lorsqu’il n’y aura plus d’amants heureux, le ciel perdra sa couleur.
    Attrape-moi si tu peux
    Chaque personne est unique, et chaque réaction a une raison.
    Le temps arrache aux gens leurs êtres chers.  
    L'on reconnait l'or dans le feu et l'homme dans la peine

    avatar
    Le Prêtre Rouge
    Posteur Niveau 2

    Messages : 140
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 24

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Le Prêtre Rouge le Mar 7 Déc - 20:02

    Bravo!
    Je suis heureux de voir que nous sommes d'accord à se sujet!

    Je ne démors pas! Il faut favoriser notre estime de nous-même! Et pour cela, à mon avis, il faut favoriser la propagation de notre culture en le sein de notre propre territoire!
    avatar
    Colin
    Posteur Niveau 2

    Messages : 100
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Côte-Espoir

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Colin le Mer 8 Déc - 1:31

    Bon, je viens de tout relire plutôt que de travailler.

    Réduire notre culture et notre identité à la langue est selon moi très réducteur. Si elle joue un rôle primordial, il serait ridicule de dire qu'elle est notre culture. Comme mentionné ci-haut, nous devrions alors recherché le proto-latin, ou alors, inventer une nouvelle norme linguistique respectant le parlé des patriotes. Pas d'illusion, le français de Radio-Canada est fortement inspiré de la norme de l'intelligentsia de France. Ou alors, le français de la Révolution Tranquille ! Parlons comme Michel Tremblay partout ! Après tout, sinon, ça serait bafoué notre propre histoire. Mais comme lui même n'aurait pas eu son identité sans Duplessis (qui roulait pleinement ses "r") qui lui ne l'aurait pas eu sans les Patriotes, qui eu l'ont eu des X, qui l'ont eu des Y, [...]. Quel français choisir !Là, se pose la problématique de la norme linguistique. Mais aussi, pourquoi pas une variante du français s'est imposé plus tôt.

    (D'ailleurs, c'est bien connu que l'anglais est une langue dénué de toute sa culture. Elle fût colonisé par Guillaume le Conquérant. Alors pfuit, au poubelle.)

    De manière générale, la langue du pouvoir s'impose. Mais le pouvoir change. Même nous, génération et socialement privilégié, ne parlons pas de la même manière, de notre choix de mots à la prononciation. Personne ne parle pareil. Et les groupes plus restreint forme de nouvelle norme que nous respectons peu à peu, en incluant du nouveau. La réforme d'orthographe n'est pas progressive, mais aurait eu tendance à arriver en environs 100-200 ans. Tout comme le mot soucoupe, qui devrait devenir "secoupe", sans tous les hommes qui tentent de préserver la langue comme elle est.
    avatar
    Denzé
    Posteur Niveau 3

    Messages : 154
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 25
    Localisation : RAWR

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Denzé le Mer 8 Déc - 10:51

    j'aime lire en francais, j'hais ecrire en francais.

    mon clavier d'ordinateur est en anglais.

    j'hais lire en anglais, j'aime ecrire en anglais.

    ma maison est en francais.
    avatar
    Andrée-Ann
    Posteur Niveau 2

    Messages : 110
    Date d'inscription : 06/06/2010
    Localisation : Montréal - Dans les lymbes...

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Andrée-Ann le Mer 8 Déc - 14:55

    «Québec, je me souviens que né sous le lys, je perdure sous la rose.»

    Rupert
    Posteur Niveau 2

    Messages : 91
    Date d'inscription : 12/10/2009

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Rupert le Jeu 9 Déc - 11:03

    Je tiens à dire, en revenant sur l'idée principale du débat que la plupart des règles de français (orthographe, structure, conjugaison etc.) ont leur raison d'être. Bien que cela favorise une population plus excellente, il n'en demeure pas moins que ces règles permettent une précision à la langue. Cette précision nous donne la possibilité de s'exprimer avec des termes claires, définies et surtout unique et orthographiquement unique (mis à part les homophones) sur tous les sujets passés, présents et futurs. C'est en gardant en tête que notre vie se complexifie, que nos avancés humaines se multiplient et se complexifient aussi, que nous devrions penser à garder un langage oral et écrit précis et avec le moins d'ambiguïté possible.

    Imaginons nous, plus tard, avec soit une langue archaïque ou pire, d'après moi, une langue qui a perdu de sa précision lexicale et orthographique, l'avènement de plusieurs nouveaux domaines de vie qui n'existaient pas avant. Comment décrirons nous ce que nous verrons, ce que nous mesurerons, ce que nous entendrons etc? Les mêmes mots utilisés pour décrire des idées différentes, un orthographe simplet ou dépassé qui ne suivra pas le courant.

    Personnellement, en étant en biochimie à l'université, je me rends compte de cela et je suis témoin de toutes les nouveautés en terme de mots (surtout) dans les domaines des sciences. Petite question pour vous d'intérêt général :
    Dites-moi si les mots suivants se réfèrent à des microbes, des bactéries ou des virus?
    A H1N1 :
    C. Difficile :
    SARM (2006) :
    La maladie de la vache folle (E. Coli) :
    La grippe saisonnière :
    Le rhume :

    Même si ces mots se sont retrouvés dans les nouvelles à de nombreuses reprises (faisant parti des top X nouvelles les plus entendues), l'information et l'éducation de la population souvent insuffisante ont fait en sorte que la plupart, sinon tous les mots listés ci-haut se réfèrent à un seul mot : MICROBE...

    En réalité, A H1N1 est un virus, C. Difficile est une bactérie qui affecte surtout le milieu hospitalier, SARM est une bactérie, E. Coli est aussi une bactérie, la grippe saisonnière est causé par le virus de l'influenza et le rhume peut être causé par plusieurs bactéries.

    D'une façon plus aberrante encore, si tous les fruits s'appelaient "fruit", tous les chiens "chien", tous les outils "outil" ou même toutes les choses "ça", on aura perdu toute la précision acquis ardemment par notre langue il y a de cela des siècles. Même si cela est fortement exagéré et généralisé, je me surprends à entendre les gens parler comme cela autour de moi. Quelque fois, même s'ils parlent ma langue, je ne les comprend pas. Aussi, par apprentissage par imitation, nous finissons tous par utiliser ces termes vagues qui font perdre la précision de notre langue.

    Pour moi, la beauté de la langue se trouve dans sa complexification, sa précision, son arrangement logique et l'unicité des mots qui la composent (les homophones sont uniques seulement dans l'utilisation que nous en faisons). À trop vouloir faire comme les Anglais et de simplifier à tort et à travers pour aller vers une langue de communication rapide, on va peut-être s'abrutir et perdre ce qui fait notre unicité dans une vague de 300 millions d'Anglais.
    avatar
    Raphaël
    Orga pousseux de crayons

    Messages : 1147
    Date d'inscription : 05/10/2009
    Age : 29
    Localisation : Montréal

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Raphaël le Dim 12 Déc - 4:23

    PS: Karl, Escherichia Coli ne cause pas la maladie de la vache folle, la souche O157 H7 cause la maladie du hamburger qui est différente, sinon la batérie cause des infections urinaires surtout ou bien des infections digestives


    ~~~~~~~~~~~~~~~
    Un jour on accepte son sort...

    Anim pousseux de crayon...
    avatar
    Denzé
    Posteur Niveau 3

    Messages : 154
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 25
    Localisation : RAWR

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Denzé le Dim 12 Déc - 18:03

    l'infirmier a parler !!!
    avatar
    Roxanne
    Orga Secrétaire

    Messages : 3515
    Date d'inscription : 03/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Sherbrooke/Farnham

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Roxanne le Dim 12 Déc - 18:16

    Je voulais juste dire que je trouve ça dommage que les gens se forcent à écrire des choses sensées et logiques sous forme d'un texte articulé et que d'autres trouve juste à venir écrire n'importe que au lieu de donner leur opinion ou de relancer la discussion.


    ~~~~~~~~~~~~~~~
    C'est celui qui n'a jamais exercé qui trouve que le pouvoir n'est pas plaisant
    Tenter, sans force et sans armure,D'atteindre l´inaccessible étoile
    Lorsqu’il n’y aura plus d’amants heureux, le ciel perdra sa couleur.
    Attrape-moi si tu peux
    Chaque personne est unique, et chaque réaction a une raison.
    Le temps arrache aux gens leurs êtres chers.  
    L'on reconnait l'or dans le feu et l'homme dans la peine

    avatar
    Denzé
    Posteur Niveau 3

    Messages : 154
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 25
    Localisation : RAWR

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Denzé le Lun 13 Déc - 7:16

    et moi je trouve dommage que les gens se triturent l'esprit et s'arrache les doigts a écrire de tel texte. personnellement je trouve sa complètement inutile. mes chers gens vous avez vos valeurs a la mauvaise place....

    pendant que vous ''chialer'' sur la perte de la langue déclaré l'une des plus compliques en ce pauvre monde. Des gens se battent pour leur vie et meurent chaque jour... et que fessons nous nous?

    Nous chialons que nous voulons garder notre beau français de ne pas perdre notre patrimoine. que notre langue est belle et pleine de tati et de tata, et a quelle point peu de gens savent bien l'exploiter et la parler

    c'est vraiment ridicule non?

    Alors moi a la place de me concentrer sur cette langue que je qualifie "a chier" qui me donne du fil a retordre dans mes cours au cégep. Je décide de me concentrer sur autre chose qui pourrait me garantir un bon futur. et que nos pauvres patriotes sayent révoltés pour cette langue (paix a leur sacrifice, non pour la langue mais pour le pays comme on le connait).

    et finalement je trouve dommage de ne pas avoir droit a une certaine opinion en écrivant une phrase. c'est du racisme structural

    merci,
    philippe

    p.s. je vous aime tous et je suis content que certain d'entre-vous ait prit le temps de s'elargir sur le sujet.
    avatar
    Colin
    Posteur Niveau 2

    Messages : 100
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 26
    Localisation : Côte-Espoir

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Colin le Lun 13 Déc - 11:24

    Denzé a écrit:et moi je trouve dommage que les gens se triturent l'esprit et s'arrache les doigts a écrire de tel texte. personnellement je trouve sa complètement inutile. mes chers gens vous avez vos valeurs a la mauvaise place....

    pendant que vous ''chialer'' sur la perte de la langue déclaré l'une des plus compliques en ce pauvre monde. Des gens se battent pour leur vie et meurent chaque jour... et que fessons nous nous?

    Nous chialons que nous voulons garder notre beau français de ne pas perdre notre patrimoine. que notre langue est belle et pleine de tati et de tata, et a quelle point peu de gens savent bien l'exploiter et la parler

    c'est vraiment ridicule non?

    Jouer au Xbox est inutile, faire des GN est inutile, aller voir un film est inutile. Non. Le sens du plaisir est selon moi une valeur essentielle. Or, je considère les débats d'esprits comme des jeux d'esprits; j'en retire du plaisir, tout comme aller en GN, malgré que ça ne sauve pas les petits africains au ventre gonflé.

    Sinon, comme mentionné ci-haut, oralement, aucune langue n'est plus difficile qu'une autre. Tous les enfants acquièrent à peu près les même structures langagières au même moment à travers le monde. Et que nous n'avons même pas tous le même point de vue de conservation.


    D'ailleurs, le lexique n'est pas selon moi la richesse d'une langue: le fameux exemple de l'Innuu qui possède plus de 30 termes pour la neige, ou alors certaines langues qui n'ont que 2 couleurs (l'équivalent chaude/froide). Notre environnement modifie notre lexique aisément. Si du jour au lendemain, on se retrouve dans le désert, en moins de 2 générations, notre vocabulaire explosera sur sable chaud, tiède, vent tourbillonant, droit, mou, etc.
    avatar
    Denzé
    Posteur Niveau 3

    Messages : 154
    Date d'inscription : 15/10/2009
    Age : 25
    Localisation : RAWR

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Denzé le Lun 13 Déc - 12:54

    Victor a écrit:
    Denzé a écrit:et moi je trouve dommage que les gens se triturent l'esprit et s'arrache les doigts a écrire de tel texte. personnellement je trouve sa complètement inutile. mes chers gens vous avez vos valeurs a la mauvaise place....

    pendant que vous ''chialer'' sur la perte de la langue déclaré l'une des plus compliques en ce pauvre monde. Des gens se battent pour leur vie et meurent chaque jour... et que fessons nous nous?

    Nous chialons que nous voulons garder notre beau français de ne pas perdre notre patrimoine. que notre langue est belle et pleine de tati et de tata, et a quelle point peu de gens savent bien l'exploiter et la parler

    c'est vraiment ridicule non?


    Jouer au Xbox est inutile, faire des GN est inutile, aller voir un film est inutile. Non. Le sens du plaisir est selon moi une valeur essentielle. Or, je considère les débats d'esprits comme des jeux d'esprits; j'en retire du plaisir, tout comme aller en GN, malgré que ça ne sauve pas les petits africains au ventre gonflé.

    Sinon, comme mentionné ci-haut, oralement, aucune langue n'est plus difficile qu'une autre. Tous les enfants acquièrent à peu près les même structures langagières au même moment à travers le monde. Et que nous n'avons même pas tous le même point de vue de conservation.


    D'ailleurs, le lexique n'est pas selon moi la richesse d'une langue: le fameux exemple de l'Innuu qui possède plus de 30 termes pour la neige, ou alors certaines langues qui n'ont que 2 couleurs (l'équivalent chaude/froide). Notre environnement modifie notre lexique aisément. Si du jour au lendemain, on se retrouve dans le désert, en moins de 2 générations, notre vocabulaire explosera sur sable chaud, tiède, vent tourbillonant, droit, mou, etc.

    tu a su mettre en plus beau ce que j'avais dans mon esprit. mais c'est environ ca

    j'aime bien debattre mais debattre sur le francais ces inutile. c'est une langue comme les autres

    Rupert
    Posteur Niveau 2

    Messages : 91
    Date d'inscription : 12/10/2009

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Rupert le Lun 13 Déc - 14:42

    Raphaël a écrit:PS: Karl, Escherichia Coli ne cause pas la maladie de la vache folle, la souche O157 H7 cause la maladie du hamburger qui est différente, sinon la batérie cause des infections urinaires surtout ou bien des infections digestives

    Mea Culpa pour cette grave erreur... Merci pour la correction.
    avatar
    Antoine Delavigne
    Posteur Abus

    Messages : 226
    Date d'inscription : 14/10/2009
    Age : 24
    Localisation : Sherbrooke

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Antoine Delavigne le Lun 13 Déc - 18:17

    Rupert a écrit:
    Raphaël a écrit:PS: Karl, Escherichia Coli ne cause pas la maladie de la vache folle, la souche O157 H7 cause la maladie du hamburger qui est différente, sinon la batérie cause des infections urinaires surtout ou bien des infections digestives

    Mea Culpa pour cette grave erreur... Merci pour la correction.

    Je tiens aussi à préciser, tant qu’a rentré dans les bactéries, un sujet que j’aime beaucoup, que la bactérie E.coli se trouve aussi de base dans votre système digestif et que dans son environnement normal, elle ne représente aucun danger, elle deviens dangereuse ou infectieuse seulement s’il y a un déséquilibre de la flore intestinal.


    ~~~~~~~~~~~~~~~
    Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if
    you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.


    -Friedrich Nietzsche

    «Notre Raph, Qui est à l'université, Que ton doc de magie soit sanctifié, Que ton briefing finisse, Que ta volonté soit faite, En réunion comme au GN, Donne-nous aujourd'hui nos sorts quotidiens, Et pardonne-nous nos abus, Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont powergamé, Et ne nous soumet pas aux nerfs
    Mais délivre-nous du noob, Amen»


    avatar
    Raphaël
    Orga pousseux de crayons

    Messages : 1147
    Date d'inscription : 05/10/2009
    Age : 29
    Localisation : Montréal

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Raphaël le Lun 13 Déc - 19:45

    Dans le système digestif absolument Kevin, mais ailleurs, elle est plus pathogène. Sinon Denzé j'exècre les infirmiers/infirmières pour plusieurs raisons et je n'en suis pas un.


    ~~~~~~~~~~~~~~~
    Un jour on accepte son sort...

    Anim pousseux de crayon...
    avatar
    Andrée-Ann
    Posteur Niveau 2

    Messages : 110
    Date d'inscription : 06/06/2010
    Localisation : Montréal - Dans les lymbes...

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Andrée-Ann le Lun 13 Déc - 20:17

    J'ai bien rit en lisant Infirmier.

    Pour ce qui est de tenir un débat, Phil, nous ne passons pas 18 heures sur 24 à débattre sur l'importance de la langue, mais je ne crois pas que si on faisait autre chose de notre énergie cela serait tout aussi «inutile» pour la survie du genre humain. Tant qu'à dire les choses sur le même ton que toi... Toi, que fais-tu pour sauver le monde? Moi, j'élève des jeunes pour qu'ils ne deviennent pas violent plus tard, je donne du petit change aux itinérants, j'aide les vieilles dames à descendre de l'autobus et je parle en bien de la langue française...

    Pour ma part, j'essaie de suivre doucement ce débat, je reste un peu isolée car je n'ai pas encore eu le temps de tout lire... Fin de session oblige.

    Fidèle
    Noob

    Messages : 24
    Date d'inscription : 19/10/2009

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Fidèle le Mer 15 Déc - 22:15

    http://www.youtube.com/watch?v=RJxPhcbNUcI
    avatar
    Vladimir von Vasovik
    Posteur Boost

    Messages : 761
    Date d'inscription : 06/10/2009
    Age : 26

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Vladimir von Vasovik le Jeu 16 Déc - 15:59

    J'aime pas trop ce genre d'humour, personnellement... Un peu trop «J'suis Québécois, donc je sacre» à mon goût.

    Contenu sponsorisé

    Re: Débat sur la langue et autre choses

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 22 Juil - 20:43